Salaire minimum myth buster

Version imprimable (PDF): Myth Buster – French

Mythe #1 : Augmenter le salaire minimum fera perdre des emplois et augmenter le taux de chômage. En janvier 2014, 600 économistes (dont 7 prix Nobel) ont écrit au Président Obama afin de lui expliquer l’importance d’augmenter le salaire minimum. Les nombreuses recherches menées au cours des dernières années sont sans équivoque : l’augmentation du salaire minimum a peu ou pas d’effet sur le taux d’emploi et ce, même dans les périodes de ralentissement économique. Les recherches démontrent plutôt qu’augmenter le salaire minimum aurait un effet « stimulant » sur l’économie. Le même constat s’applique chez nous. (Source : Economy Policy Institute, 2014).

Mythe #2 : Les petites et moyennes entreprises (PME) ne pourront pas soutenir une hausse du salaire minimum. De façon générale, toute augmentation du revenu des plus bas salariés est suivie d’un accroissement de la consommation locale. Augmenter le salaire minimum a comme effet d’injecter plus d’argent dans l’économie : les travailleurs et travailleurs ont plus d’argent et donc dépensent plus, ce qui fait augmenter la demande pour les bien et services… justement produits ou offerts par ces entreprises. Les PME oeuvrent dans les domaines du commerce de gros et de détail, l’hôtellerie et la restauration, les communications et les services aux entreprises, et le bâtiment, bref, de tout ce que l’on consomme quand on en a les moyens. (Source : OCDE, 2014)

Mythe #3 : L’augmentation du salaire minimum entraînera une hausse des prix des biens et des services. L’augmentation du salaire minimum sur le prix des biens et services est minimum. Plusieurs autres facteurs ont toutefois un impact important sur les prix : l’augmentation rapide de la demande par rapport à l’offre, le prix des matières premières, le prix de l’énergie, le prix des produits importés, le taux d’imposition des entreprises, les taxes locales, etc. Rappelons que l’indice des prix à la consommation (IPC), qui est le principal indicateur du coût de la vie, augmente significativement plus vite que le salaire minimum. Depuis 2010, l’IPC a augmenté de 8,4 % tandis que que le salaire minimum n’a augmenté que de (9,50 à 10,55) Chaque fois que le salaire minimum n’est pas augmenté, les gens s’appauvrissent. (Source : Statistique Canada, 2015)

Mythe #4 : Une augmentation du salaire minimum va faire diminuer la compétitivité des entreprises québécoises et canadiennes sur le marché international. Les secteurs influencés par une hausse du salaire minimum ne sont pas en compétition directe sur le marché mondial, les principaux secteurs étant le commerce de détail, l’hôtellerie et les soins de santé privés. Ensuite, tel que mentionné précédemment, le coût de la main d’oeuvre n’est pas l’unique facteur qui fait augmenter les prix. (Source : IRIS, 2015)

Mythe #5 : Augmenter le salaire minimum va nuire à la croissance économique du Québec. L’OCDE, qui n’est pas réputée pour ses positions « de gauche », explique clairement que les inégalités nuisent à la croissance économique. Mieux encore, les plus récents travaux de l’Organisation montrent que la croissance économique croît plus vite dans les pays où les inégalités de revenus diminuent que dans ceux où les inégalités de revenus augmentent. Or, une augmentation substantielle du salaire minimum est un outil efficace pour diminuer les inégalités. (Source : OCDE, 2014)

Publicités
Cet article a été publié dans Les faits. Ajoutez ce permalien à vos favoris.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s