Nos Demandes

3 people 15$ campaign

Joignez la lutte pour 15$ et la justice!!!

Travaillez-vous pour moins de 15$ de l’heure ou que du salaire minimum?

De nos jours, un nombre grandissant de personnes travaillent à petits salaires pour des emplois précaires. Le travail à temps plein ne permet plus de se sortir de la pauvreté.

Êtes-vous capable d’«arriver»  à chaque fin de mois?

Travailler à temps plein (30 heures ou plus par semaine) pour un emploi à salaire minimum signifie de vivre dans la pauvreté telle que définie par le seuil canadien de la pauvreté.

La campagne pour un salaire horaire minimum de 15$ a obtenu des gains importants pour les travailleurs et travailleuses sous-payés à travers le Canada et les États-Unis.

Pourquoi 15$?

Afin de combler ses besoins de base,  un salaire horaire de 15$ et un emploi à temps complet sont le minimum.

Le salaire minimum au Canada n’a pas suivi l’augmentation du coût de la vie. Par exemple, en 1980, un travailleur au salaire minimum avait à travailler 4,4 heures pour payer une passe d’autobus; aujourd’hui, cela prend 7,8 heures.

Justice

En plus d’un salaire minimum de 15$ de l’heure, les travailleuses et les travailleurs ont besoin de syndicats solides, de conditions de travail sécuritaires, des congés de maladie payés et du respect dans leurs milieux de travail.

En plus de 15$ de l’heure, la Coalition Contre le Travail Précaire revendique:

  • L’accès aux droits du travail de base et aux services sociaux et de santé, peu importe le statut d’
  • La réglementation gouvernementale des agences de placement par l’émission de permis et la reconnaissance de la coresponsabilité des agences et des employeurs pour les conditions de travail.
  • Mettre fin à la discrimination des travailleuses domestiques en leur garantissant l’accès complet aux couvertures en matière de santé et de sécurité au travail.
  • Assez bons pour travailler, assez bons pour rester! Ouvrir le programme de résidence permanente dans le cadre de l’expérience québécoise pour tous les travailleurs et travailleuses étrangers temporaires.